La campagne

Revoilà le printemps… Le soleil (enfin, quand il veut bien …), les oiseaux qui chantent et le grand retour des barbecues ! Sur nos routes, printemps rime aussi avec motards. Avec les beaux jours, ils se font de plus en plus nombreux. Et malheureusement, les accidents les impliquant augmentent également.

Les motards n’ont pas de carrosserie. Ils sont donc beaucoup plus fragiles sur les routes. Un motard court 57 fois plus de risques qu’un automobiliste d’être tué ou gravement blessé dans un accident. Bon nombre d’accidents ont lieu parce que les autres usagers n’ont pas vu (à temps) le motard. Les personnages des « Ottos » nous rappellent que pour éviter de les mettre en danger, il faut simplement faire attention à eux. Alors, en avril, gaffe aux motos qui défilent !

Les situations dangereuses

LE « TOURNE À GAUCHE »

Lorsque vous effectuez une manoeuvre de « tourne à gauche », veillez à ne pas couper la trajectoire d’un motard. En raison de leur étroite silhouette, les motards sont en effet plus difficilement détectables et on sous-estime leur vitesse et la distance à laquelle ils se trouvent. On pense qu’on a encore le temps de vite passer… Vérifiez plutôt deux fois qu’une et indiquez vos intentions à l’aide des clignotants.

L’OUVERTURE DE PORTIÈRE

En agglomération, soyez toujours vigilant avant d’ouvrir votre portière, vous pourriez provoquer la chute d’un « deux-roues » ! Vos rétroviseurs sont vos meilleurs alliés pour éviter l’accident.

LA REMONTÉE DES FILES

En cas de bouchon, les motards ont le droit de remonter les files. Cette remontée s’effectue entre les deux bandes les plus à gauche, à un maximum de 50 km/h et un écart de vitesse de maximum 20 km/h par rapport aux automobilistes. Jetez un coup d’oeil dans vos rétros et dans votre angle mort AVANT de changer de file et avant d’engager votre véhicule. Au besoin, tournez la tête pour une dernière vérification et utilisez toujours bien vos clignotants.

LE DÉPASSEMENT

Les motards sont des usagers de la route à part entière. Lorsque vous dépassez un autre véhicule, si un motard vient en sens inverse, ce n’est pas à lui de s’écarter pour vous laisser passer, mais c’est à vous de patienter avant d’effectuer votre manoeuvre. Les motards occupent les 2/3 de la largeur de leur bande de circulation afin d’avoir une meilleure vue du trafic et d’être mieux repérés.

Le concept

Les « Ottos » c’est nous. Avec nos bonnes et nos mauvaises habitudes sur la route. Il existe autant d’Ottos que d’usagers de la route. On se reconnait tous un peu en eux.

Des Ottos, il y en a des tas, et ils peuvent illustrer des dizaines de situations que l’on rencontre au quotidien dans la circulation. Cette année, les campagnes de sensibilisation, ce sont les Ottos qui s’en chargent ! Et comme ils sont sympas, on a envie de les écouter.

Les Ottos, nous, on les a adoptés et vous, vous n’avez pas fini de les rencontrer !